vendredi 14 octobre 2016

Le Champagne est-il un vin de garde ?

Lorsque l'on découvre le monde du vin, certaines questions se posent naturellement : comment conserver son vin ? Combien d'années ? Quels sont les bons millésimes ?

Au contraire, certaines questions se font plus discrètes, alors qu’elles sont pourtant très intéressantes. Vous l'aurez compris dans le titre, il est ici question de la conservation du champagne. Le Champagne est-il fait pour vieillir ? Quel intérêt y a-t-il à attendre ? Quels Champagnes sont de Gardes ? C’est surprenant de savoir que très peu de personnes gardent leur champagne pour le faire vieillir, alors que la question se pose presque systématiquement pour les vins tranquilles.


Bien entendu, il m'est impossible de vous donner un chiffre magique valable pour tous les Champagnes et vous dire « tout dépend » ne vous aidera pas plus. Voici donc quelques explications.

Le Champagne est un vin et pis c'est tout


Je ne pense pas vous apprendre grand-chose ici, mais il ne faut pas se tromper : le Champagne est bel et bien un vin. Au même titre qu'un Beaujolais ou un Pouilly-sur-Loire, le Champagne est un vin. Il répond donc aux mêmes problématiques de vieillissement que ses confrères.

Une différence notable réside dans le bouchon utilisé. Les Champagnes sont mieux protégés de l'oxydation, car le bouchon doit être très hermétique pour résister à la pression à l'intérieur de la bouteille. De plus, le CO² contenu dans la bouteille n'est pas un gaz oxydant.

Un champagne se bonifie-t-il en vieillissant ?


Pour savoir si un Champagne est destiné à être de garde ou non, il est essentiel de distinguer les champagnes non millésimés des millésimés. Législativement, le champagne non millésimé doit être élevé 1 an en bouteille avant d’être commercialisé et 3 ans pour un champagne millésimé.

La plupart des champagnes non millésimés ne sont pas destinés à vieillir, cas ces cuvées sont un assemblage de vins « de réserve » de différentes années. Le maître de chai les a déjà fait vieillir ces vins et trouver l'équilibre idéal pour obtenir le goût souhaité. Une conservation trop longue d'un champagne non millésimé ne le rendra pas imbuvable, mais il ne deviendra pas meilleur que dans sa jeunesse.

Au contraire, les champagnes millésimés sont bien souvent de bons vins de garde si les conditions de conservation sont respectées. Comme expliqué plus haut, le bouchon joue un rôle important, mais c'est sans compter la température stable, l'absence de lumière et de vibration ou encore l'humidité.
Pour faire court, je vous conseille de savourer votre champagne non millésimé dans les 3 à 5 ans. Pour les champagnes millésimés, il est essentiel de vous renseigner auprès de votre caviste — ou internet, vigneron, etc. —, car certains peuvent se conserver plus de 10 à 20 ans.

Comment évolue un Champagne de garde ?


Comme n'importe quel vin, le champagne peut évoluer dans le temps et se bonifier : ses arômes se complexifient. Des arômes de sous-bois, de truffe et de pain grillé vont apparaître et remplacer les arômes frais de fleurs de sa jeunesse. Tout le monde n'apprécie pas ce style de champagne et il n'est pas rare d'être surpris la première fois par le goût d'un champagne mature.

Le champagne rosé peut-il vieillir ?



Les champagnes rosés sont très bons dans leur jeunesse, il n'y a donc pas grand intérêt à les faire vieillir. En ce qui concerne les millésimés, ma réponse est la même. Vous pouvez les boire dans les deux ans. Ils accompagneront à merveille la majorité des desserts aux fruits rouges, la cuisine asiatique ou bien même égaillée vos apéritifs dînatoires.

Anecdote : l’épave du Jönköping




En pleine Première Guerre Mondiale, la Maison Heidsieck and CO Monopole expédie en 1916 une commande de 3'000 bouteilles de champagne pour l’Armée Impériale Russe à Saint-Pétersbourg. Après avoir été chargée sur le bateau « Le Jönköping », la cargaison est partie en mer Baltique avant que le bateau soit coulé par un sous-marin le 3 novembre 1916.

En juillet 1998, à la pointe Est de la mer Baltique, une expédition sous-marine suédoise découvre l’épave du bateau Jönköping à 64 mètres de profondeur. L'équipe remonte 2'400 bouteilles de champagne Heidsieck and CO Monopole du millésime 1907. Si les bouteilles de Cognac et de Bourgogne n'ont pas survécu à ces 82 années passées dans l’océan, les 2'400 bouteilles de champagne Heidsieck and CO Monopole étaient parfaitement conservées.

Après 82 années passés sous l'eau, le bateau en bois a été remonté  à la surface. Le champagne fut dégusté pour savoir s'il était encore bon ou non. Surprise, le Champagne avait gardé toutes ses qualités d’harmonie, de fraîcheur et d’effervescence. Plusieurs facteurs expliquent une telle conservation.


Le premier facteur, et certainement le plus important, est celui du bouchon. Ils survécurent immergés dans l'eau de mer, sans qu'aucune petite bactérie ou que d'autres êtres vivants ne s'y intéressent. Ensuite, on peut supposer que la pression de l'eau à cette profondeur s’est opposée à la pression à l'intérieur de la bouteille, ce qui a permis au champagne de conserver toute son effervescence. Enfin, l'obscurité des profondeurs et la température constante de l'eau à 0°C ont su préserver toutes les qualités du Champagne.



Jean-Nicolas Mouretin


Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !