mardi 21 juin 2016

Le tribunal administratif rejette deux recours contre la Cité du vin de Dijon

C'était un mauvais coup pour la mairie de Dijon, mais le tribunal administratif a finalement donné raison au projet deux recours qui avaient été déposés contre la future la Cité internationale de la gastronomie et du vin ont été rejeté.

Dijon tribunal administratif rejette deux recours Cité gastronomie vin blog Beaux-VIns


On revient sur ce nouveau projet


Après la Cité du vin de Bordeaux, le lancement officiel de la Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon aura lieu le mardi 2 février 2016.

Ce projet estimé à plus de 200 millions d'euros sera réalisé tout proche du centre-ville sur le site de l'ancien hôpital général. La cité rassemblera des équipements culturels, touristiques et commerciaux. On y retrouvera entre autres un pavillon de la gastronomie et du vin, une chapelle des Climats, un hôtel et des résidences de tourisme, mais aussi un complexe ciné de 13 salles. Le projet comprend aussi un plan de construction de logements.

Pourquoi ces recours ont-ils été déposés ?


Le premier recours avait été déposé par Emmanuel Bichot, conseiller municipal d'opposition. Cet élu estimait qu'il y aurait dû avoir un appel d'offres pour ce projet que le groupe de BTP Eiffage va réaliser. En plus de cela, il estime que le prix de vente du terrain qui abritera la future Cité devait être plus élevé. Selon Emmanuel Bichot, la facture va être de 30 millions d'euros pour les contribuables, alors que ce projet ne devait rien leur coûter selon le maire de Dijon.

Le deuxième recours venait du groupe Seger, qui n'avait pas décroché la réalisation de la Cité du vin et de la gastronomie au profit du géant Eiffage.



François Rebsamen, maire de Dijon et président du Grand Dijon, a aussitôt fait part de sa satisfaction : « Le tribunal administratif a rejeté les 2 recours de la société Seger et de monsieur Bichot, conseiller municipal d’opposition. L’intérêt général de ce projet majeur pour le développement économique et l’attractivité de la capitale de Bourgogne Franche-Comté doit maintenant prévaloir ».


À lire aussi :




Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !