mardi 26 avril 2016

90 ans de la reine Elizabeth : elle trinquera au Crémant

Vous l'aurez compris en fur et à mesure de vos lectures sur ce blog : je suis un amoureux de la région Beaujolais et de ses vins. Cette relation est née très tôt chez moi et je suis toujours surpris lorsque j'entends un ami me dire « de toute façon, le Beaujolais c'est du picrate ». Pourtant l'actualité semble me donner raison. Ce vin semble bel et bien royal !

Blog vin Beaux-Vins 90 ans reine Elizabeth Beaujolais crémant Château de l'Hestrange


La Reine Elizabett II fêtera ses 90 ans avec une bouteille de Crémant — et paf le Champagne ! —. Ce crémant de bourgogne est produit à Blacé dans le Beaujolais. Pour en arriver là, le viticulteur Laurent Metge-Toppin s'est montré particulièrement audacieux. Il a tout simplement écrit à la reine-mère pour lui proposer de goûter son vin pour son jubilé de 2012. Elizabeth II avait alors sélectionné 3 vins de sa propriété. Cette année, elle boira de nouveau le crémant de Bourgogne côtes du Beaujolais.

Le Beaujolais, une région au fort potentiel


Le viticulteur a de nouveau contacté la souveraine pour ses 90 ans : « J’ai écrit un courrier à la reine il y a quelques semaines pour lui proposer mon vin pour son anniversaire. J’ai reçu une réponse affirmative du palais rapidement. Je dois envoyer plusieurs centaines de bouteilles d’ici fin mai à Londres, mais avant il faut encore que le palais approuve un logo. Il y a un protocole à respecter. ».

Il s’agit d’un vin millésimé, produit à partir d’un cépage chardonnay et vendangé à la main. Une production confidentielle : une parcelle d’un hectare seulement au coeur de l’un des plus hauts vignobles du Beaujolais.

L’entourage de la Reine doit encore valider le petit médaillon qui sera apposé sur les 600 bouteilles servies à Windsor en mai. Ce symbole, le viticulteur pourra l’ajouter sur toutes les bouteilles de la cuvée royale ! Une belle reconnaissance pour la région et pour Laurent Metge-Toppin.

Blog vin Beaux-Vins 90 ans reine Elizabeth Beaujolais crémant Château de l'Hestrange


Le Beaujolais manque de communication


Bien entendu, Laurent Metge-Toppin doit ce succès à la grande qualité de son vin, mais aussi a sa parfaite maîtrise de la communication puisque l'homme était auparavant courtier en vins et consultant international en œnologie, avant de reprendre le domaine familial.

Selon lui, la communication est un problème majeur pour le terroir beaujolais. « Les vins du Beaujolais sont très bons, mais souffrent d’une image médiocre. Il faut donc mettre l’accent sur la communication et envoyer un message positif aux vignerons qui font un travail de diversification formidable. Le Beaujolais a un potentiel énorme, c’est une très belle région avec un terroir exceptionnel. »

Pour cette raison, Laurent Metge-Toppin a décidé de se rapprocher de la région Bourgogne pour mieux exporter ses vins. « Le Beaujolais appartient, historiquement à la Grande Bourgogne. C’est pour cette raison que mon vin est un crémant de Bourgogne côtes du Beaujolais ».



Parlons du domaine


A plus de 500 mètres d'altitude, le Château de l'Hestranges s'élève sur les coteaux surplombant la Vallée de la Saône. Le domaine s'étend sur plus de 28 hectares.

Le domaine de 28 hectares se compose de 9 hectares situés dans l’appellation Beaujolais Villages. Le reste n'est occupé que par des prés. Le Gamay noir à jus blanc est planté sur un sol granitique avec une composition sablonneuse, ce qui est parfait pour un bon drainage. Situées entre 300 et 550 mètres d'altitude sur des coteaux pentus exposés au Sud-Est, les vignes bénéficient d'un microclimat exceptionnel à la fin de l'été, avec des jours chauds et des nuits fraîches, conditions idéales pour une bonne maturation des raisins.

En 2000, Laurent Metge-Toppin décide de planter du Chardonnay sur les pentes exposées à l'Est. Aujourd'hui, le domaine possède seulement 2,8 hectares de raisin blanc pour produire 26'000 bouteilles de Bourgogne Chardonnay et de Crémant de Bourgogne.

Ce petit domaine utilise des fertilisants naturels, des désherbants et des traitements contre les maladies de la vigne strictement adaptés aux besoins pour respecter au mieux l'environnement.

Blog vin Beaux-Vins 90 ans reine Elizabeth Beaujolais crémant Château de l'Hestrange


Le crémant est-il bon ?


La cuvée 2015 a été dégustée par Gilbert et Gaillard et s'est vue attribuer la note de 85/100. Voici la description qu'ils en font : « Robe or clair. Nez complexe, floral sur fond fumé, parfums d'amandes, de fruits blancs. Une belle tenue en bouche grâce à une effervescence soyeuse, de la fraîcheur et des parfums chardonnay nets. La matière est ample. À ouvrir sur une viande blanche. »

Et le mieux dans tout ça, c'est que ce crémant est vraiment accessible puisque les dégustateurs Gilbert et Gaillard indiquent un prix de 9,50 €. Comme quoi on peut être reine d'Angleterre et préférer la qualité au prix !


À lire aussi :

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !