mardi 26 janvier 2016

Quel verre à vin choisir ?

Vous avez acheté une bonne bouteille de vin pour vous faire plaisir, mais arrivé chez vous c'est le drame, vous n'avez que des verres à moutarde... — c'est la tuile —, mais savez-vous que le choix du verre est presque aussi important que le choix de la bouteille ? Il existe donc une multitude de verres différents pour exprimer au mieux le caractère de votre précieux liquide. La difficulté réside donc dans le choix du verre adéquat à votre dégustation.

Pourquoi le choix du verre est-il si important ?




blog beaux-vins choisir verre vin

Bien entendu, le verre de vin ne va pas rendre un mauvais vin très bon — ni l'inverse —, mais joue un rôle de révélateur dans tous les aspects de la dégustation.
     
  • L'œil : par sa forme et son aspect, vous pourrez analyser visuellement votre vin et faire monter l'envie de le déguster. — les verres de la photo ci-dessus certes très jolie ne vous permettront pas d'apprécier les nuances de couleurs de votre vin —
  • Le nez : le verre va révéler plus ou moins intensément les arômes du vin
  • La bouche : la forme de votre verre va jouer un rôle sur l'aération du vin ou encore sur l'endroit où le vin se pose dans votre bouche — et d'autres paramètres 

La taille et la forme sont les plus importants critères de sélection d'un verre de vin. Depuis la généralisation du cristallin, la matière joue un rôle beaucoup moins important sur la dégustation d'un vin. Il est très difficile de distinguer un verre en cristallin d'un verre en cristal lors d'une dégustation ou même juste en l'observant — le cristallin a entre 10 et 24 % de plomb, tandis que le cristal a plus de 24 % de plomb —. L'important est d'éviter les verres colorés ou ciselés, mais aussi sur les verres trop épais, car ils donnent une impression de lourdeur au vin. Que vous le vouliez ou non,  un verre à vin possède un pied.

Le choix du verre par couleur de vin


Les verres à vin rouge doivent être arrondis et profonds avec une surface d'aération relativement importante. Il existe deux verres à vin rouge très répandus : le verre à Bourgogne et le verre à Bordeaux. Le verre à bourgogne est moyennement profond avec un bord caractéristique. Sa forme arrondie permet de concentrer les arômes en permettant une aération limitée du vin. Le verre à Bordeaux est plus effilé, plus large et plus profond pour permettre une oxygénation maximum.

blog beaux-vins choisir verre vin rouge



De façon générale, les verres à vin blanc sont plus hauts et moins larges que les verres à vin rouge. Il y a bien entendu une exception — c'est beaucoup trop facile sinon —, le verre à Chardonnay est très large et évasé pour permettre une bonne circulation de l'air.

blog beaux-vins choisir verre vin blanc


Il existe trois types de verre à Champagne : tulipe, flute et la coupe. Le verre doit être serré au pied, avoir un profil élancé et doit être resserré vers le haut pour concentrer les arômes. La coupe est la forme de verre à Champagne qu'il vaut mieux éviter. La large coupe ne présente que des inconvénients lors d'une dégustation : les arômes ne sont pas concentrés, l'effervescence s'évanouit rapidement et le tenir est un véritable jeu d'équilibriste. La forme donne l'impression de barboter dans une piscine et on a vite tendance à engloutir son contenu.

Le verre universel INAO


Le verre INAO est un verre reconnu par l'Institut National des Appellations d'Origine. Il possède toutes les caractéristiques dont un verre a besoin pour vous permettre une dégustation dans de bonnes conditions. Bien entendu, son caractère universel ne lui permet pas d'être le meilleur révélateur de certains arômes et goûts, mais il reste très bon pour n'importe quel vin. C'est le minimum syndical présent dans la plupart des dégustations.

blog beaux-vins choisir verre vin inao


Conseils et conclusion


Vous l'aurez compris, bien choisir ses verres pour déguster du vin n'est pas une chose facile. La forme et l'ouverture jouent un rôle prépondérant pour faire votre choix. De plus, avoir de beaux verres ajoute un petit plus à votre dégustation et ravira vos convives.

Comme je vous le disais au début de cet article, il existe encore une multitude de possibilités comme le verre alsacien et son grand pied reconnaissable, les verres à Beaujolais Nouveau ou encore les verres à vin rosé — on pourrait écrire un livre entier sur les verres de dégustation —. Mais il faut aussi utiliser le verre correctement pour qu'il révèle tout le caractère du vin.

Le niveau de remplissage idéal se situe à l'épaule du verre, c'est-à-dire la partie la plus large du verre. Cela représente près de 12 cl de vin et le tiers de la hauteur du verre. Cette quantité est idéale pour que le vin s’exprime pleinement. Plus rempli, il est difficile de faire tourner son verre sans en mettre de partout et incite à boire comme un canard...

Pour laver vos verres, n'utilisez surtout pas votre lave-vaisselle. Les produits vont laisser des odeurs tenaces et réduisent la formation de bulles de champagne. Il suffit de les laver à l'eau chaude sans produit ni éponge. Avec votre doigt, frotter légèrement la partie haute du verre sur l'intérieur et l'extérieur.

Pour essuyer vos verres, vous pouvez utiliser un tissu 100 % lin ou les laisser égoutter avant de les ranger dans un endroit propre et sans odeur — le carton est une mauvaise idée —. Avant de les réutiliser, pensez à les sentir pour vous assurer de l'absence d'odeurs désagréables.

Jean-Nicolas Mouretin

À lire aussi :

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !