mercredi 7 octobre 2015

Rhume ou grippe : pensez à vous faire un vin chaud

Je ne sais pas vous, mais avec le temps qu'il fait dehors ces derniers jours, dès que je mets un pied dehors, direct c'est la pharyngite, la morve au nez, les microbes qui s'agitent. — oui, c'est bien la chanson « fous ta cagoule » de Fatal Bazooka —. Bref, je n'aime pas vraiment l'automne et vous l'aurez compris.

beaux-vins vin chaud grippe

Est-ce que l'alcool peut m'aider à me soigner ?


Avant tout, je tiens à rappeler que le corps médical n'est pas unanime sur les effets supposément bénéfiques de l'alcool sur la lutte contre les maladies hivernales. En cas de maladie, surtout quand elle se prolonge, consultez un médecin ou un pharmacien est la meilleure des choses à faire. Ils sont les mieux placés pour vous prescrire ce dont vous avez besoin pour vous remettre sur pied.


Maintenant que les présentations sont faites, que disent les médecins défenseurs de la consommation responsable d'alcool pour se soigner ? D'après le Dr Henry Puget « Étant calorigène, c’est-à-dire pourvoyeur de calories, l’alcool entraîne une réaction énergétique qui aide à combattre l’infection, diminue l’inflammation et neutralise les toxines. » mais il ne faut pas en abuser...

Le vin chaud, véritable remède de grand-mère


Pourquoi faire un vin chaud ? L'intérêt de le consommer chaud réside dans l'augmentation de la température du corps qui permet au corps de lutter contre les virus — la fièvre est une solution contre les microbes pas une conséquence —. Riche en alcool, et donc calorigène, il contient des antibiotiques naturels, des minéraux et des phénols qui vont aider à combattre l’infection. Ce n'est pas pour rien que le vin chaud est une institution à la montagne.

Quels sont les ingrédients « miracles » que l'on peut associer au vin ?


  1. La cannelle est un puissant antibactérien
  2. Les clous de girofle sont de puissants antidouleurs et anti-inflammatoires
  3. Le thym joue un rôle anti-infectieux
  4. Le citron contient des vitamines C et de l'acide citrique connus pour être anti-inflammatoires et anti-infectieux
  5. L'oignon contient des sels minéraux et des oligo-éléments qui stimulent les défenses immunitaires
  6. Le miel soigne tout !

Le vin blanc antigrippe


Mettez dans une bouteille de vin blanc doux 1 branche de thym, 250 g d'oignons hachés et 4 cuillères à soupe de miel. Laissez le mélange macérer pendant une semaine avant de filtrer.

Le traditionnel vin rouge chaud


vin chaud rhume grippe
Crédit Clément Petit


Je vous conseille de choisir un vin pas trop tannique, jeune et fruité : quoi de mieux qu'un Gamay du Beaujolais pour réunir toutes ces conditions ?

Mélangez dans une grande casserole, une bouteille de vin rouge — du Beaujolais je vous dis ! —, 3 cuillères à soupe de miel, 2 cuillères à café de cannelle, 4 clous de girofle, des écorces d'orange ou de citron.

Toute la difficulté du vin chaud réside dans la cuisson : il faut le faire frissonner et non bouillir au risque de casser certaines molécules importantes. Pensez à goûter votre mélange pour adapter la recette à votre goût.

Et pour mon enfant ?


Vous ne voulez pas donner de vin à votre enfant et vous avez bien raison ! Mais une solution est possible pour les enfants et ceux qui n'aiment pas le vin ou qui ne boivent pas d'alcool : remplacer le vin par du jus de raisin.

Faites attention à ne pas mettre trop de miel, le jus de raisin est déjà plus sucré que le vin et le mélange pourrait être écœurant.

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !