mardi 11 août 2015

Qu'est-ce que le vin orange ?

Tout le monde connaît le vin rouge, le vin blanc mais aussi le vin rosé. C'est normal puisque ce sont les vins les plus vendus au monde. Mais saviez-vous qu'il existe aussi un vin orange ? Cela peut paraître surprenant mais il y a bien quatre couleurs naturels pour le vin.


Il y a en effet 4 couleurs pour les vins et en voici la preuve :


beaux-vin blog découvrir vin orange


Le vin orange : une nouvelle mode aux États-Unis...


Depuis la création de l'appellation « Orange Wine » en 2000, le vin orange est un vin qui connaît une véritable mode aux États-Unis. Depuis, les bars en vendent de plus en plus, comme dans le bar Four Horsemen à Brooklyn où la photo a été prise. Là bas, presque tout le monde sirote ce vin d'une couleur étrange. Ne vous méprenez pas, ce vin est bien issu du raisin et non de l'orange. Jenni Avins, journaliste pour Quartz a écrit ces mots après avoir goûté cette boisson « Celui qui était dans mon verre [...] sentait comme l’abricot et la nectarine. Il était plein comme un rouge, mais rafraîchissant comme un blanc, il m’a mis K.O. »

... Qui remonte à l'antiquité




Le vin orange n'est pas qu'une mode puisqu'il existe depuis l'antiquité et tire son origine du berceau du vin :  la Géorgie — le pays —. Fabriqué à partir de grappes de raisin blanc, dont le cépage porte le doux nom de Rkatsiteli, sa vinification est assez roots. Le vin orange est principalement produit en Géorgie, en Slovénie, mais aussi en Italie. En France, le vin orange commence à se faire une petite place dans la Loire avec le Chenin, dans le Roussillon avec du Carignan ou même en Alsace avec du Gewurztraminer.

Après les vendanges, les grappes sont jetées dans des amphores (qvevri) enterrées et scellées dans lesquelles la fermentation, avec rafles et pellicules, peut durer jusqu’à 2 ans. Le vin orange est finalement un vin blanc vinifié comme un vin rouge avec une macération oxydative en amphore. Cette macération pelliculaire est le secret de la réussite du vin orange. Grâce à elle, le vigneron extrait et infuse dans le moût les composants aromatiques, colorants et les tanins des raisins que l'on ne trouve jamais dans le vin blanc. La peau joue un rôle primordial dans la fabrication du vin et en fonction du cépage, nous pouvons obtenir plus d'arômes, une couleur plus soutenue, ou encore plus de tanins. Ce procédé de filtration naturel ne nécessite pas de collage, il n'est pas non plus nécessaire d'ajouter du soufre comme agent de conservation. 



beaux-vin blog découvrir vin orange
Coupe d'une Qvevri


Combien de temps dure la macération ?


Depuis l'antiquité les raisins blancs et rouges, étaient mêlés et vinifiés avec de longues macérations. Ensuite avec le temps, il y a eu un intérêt majeur porté vers la pureté de la couleur, et les raisins de couleurs différents ont été vinifiés séparément. La couleur du vin et ses notes aromatiques commencent finalement à faire la différence entre les terroirs et les goûts des gens.

La macération du jus de raisin avec les peaux et les rafles varie énormément en fonction du résultat que le vigneron souhaite. En règle générale, elles durent 7 mois, mais elle peut durée quelques semaines à deux ans. Le risque d'une macération trop longue est l’extraction d'arômes désagréables non voulus et de tanins trop rudes pour la dégustation.

La première chose à faire pour obtenir un excellent vin orange est donc d'avoir de beaux raisons avec une belle maturité. Avec une longue macération, les substances aromatiques des baies seront amplifiées à la dégustation avec un bouquet aromatique noble.

La seconde chose importante à maîtriser pour produire un très beau vin orange est la température pendant la vinification. Si le vigneron arrive à maintenir une température stable et fraîche, les arômes seront de fait plus subtils. L'utilisation d'amphores enterrées dans le sol répond à cette exigence de fraîcheur et de stabilité de la température.

Enfin, les peaux et rafles des raisins doivent toujours être immergées dans le jus de raisin. Le pigeage est donc réalisé trois à quatre fois par jour pendant toute la macération afin de limiter l’oxydation du vin et l’apparition de bactéries acétiques.

La dégustation du vin orange



S'il y a bien un vin qu'il faut déguster au moins une fois dans sa vie pour être étonné, c'est bien le vin orange. Ce vin est tout sauf facile d’accès facile immédiat, il faut se préparer psychologiquement avant de le déguster pour le juger sur ce qu'il est vraiment, car le vin orange est un vin particulier qui sort de canons de l’œnologie moderne. Ne pas être bien préparé a sa dégustation risque de vous faire passer à côté du vin avec un verdict erroné.

L'aspect visuel du vin orange est évidemment frappant. De couleur orange, voire fauve, le vin est souvent trouble puisque ce vin est rarement filtré et devient marron après une exposition assez longue à l'air. Au nez, les arômes sont tout aussi frappants. Des notes de fruits secs et d'écorces caractérisent ce vin qui n'a pas son pareil. En bouche, le vin est souvent austère avec des tanins présents et de l'amertume.

Le vin orange a la particularité de pouvoir accompagner un repas complet alors que bien souvent les mets s'accordent à un vin rouge ou blanc.



Jean-Nicolas Mouretin

À lire aussi :



Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !


Voici une belle petite vidéo très bien expliquée sur le vin orange... (vidéo en anglais)