lundi 10 août 2015

Le filtre à vin contre les sulfites et produits chimiques

Il fut un temps que les moins de vingt ans ne peuvent connaitre où il fallait se tourner vers la production bio pour boire un vin avec un minimum de sulfites et de produits chimiques. Mais le secteur est en train de connaitre un changement radical grâce à l'invention de l'américain James Kornacki.

Ullo filtre vin sulfites blog vins beaux-vins


En 2012, moins de 2 % des vins consommés à travers le monde étaient bio. Produire ce type de vin relève du défi puisqu'il faut se priver d'utiliser des produits chimiques (engrais, pesticides...) et des sulfites (améliore la capacité de conservation du vin). Or, nous constatons de plus en plus que ces produits ont des conséquences pour le consommateur : maux de têtes, nausées, crises d'éternuements.



Un filtre révolutionnaire 


L'ingénieur-chimiste américain James Kornacki a inventé un gadget, aussi utile que design, destiné à filtrer et purifier un vin conventionnel de ces substances. Avec sa Start-Up Üllo, il a développé cet « entonnoir » révolutionnaire. Cet objet est composé de trois pièces : un récipient en polymère dans lequel l'utilisateur fait couler le vin, le filtre antisulfite en fibre de polymères et enfin une hélice permettant d'aérer le vin. L'utilisateur peut choisir d'aérer ou non le vin en tournant seulement une bague.

beaux-vin blog actualité vin filtre sulfite


D'après les premiers essais de son créateur, le vin qui en sort contient moins de 10 mg de sulfite par litre. La législation européenne autorise des concentrations allant jusqu'à 150 mg pour les vins rouges et 200 mg pour les vins blancs et rosés.

beaux-vin blog actualité vin filtre sulfite

Un projet financé par Crowdfunding


Le prix n'a pas été encore annoncé, mais les filtres devraient coûter 2 $. Afin d'industrialiser et commercialiser cette invention, le fondateur fait appel aux internautes via Kickstarter. Son projet déposé le 22 juillet nécessitait 100 000 $. Aujourd'hui, plus de 1'400 contributeurs se sont impliqués dans le projet pour atteindre une cagnotte de plus de 150'000 €.

Si comme moi, vos dégustations sont régulièrement gâchées par un éternueur en série, cette invention fera un bon cadeau à offrir ! ;)

Et n'oubliez pas ! Retrouvez-nous sur la page Facebook du blog vin Beaux-vins pour encore plus de contenu exclusif, n'hésitez pas à m'y proposer une question que vous vous posez sur le vin !