mercredi 12 août 2015

La dégustation de vin pour les néophites

J'aurais aimé appeler cet article « Le vin pour les nuls », mais bon, il semblerait qu'il existe déjà une série de livres « pour les nuls » connus de quelques personnes à travers le monde. Et il faut dire ce qui est, vous n'êtes certainement pas des nuls, mais plutôt des experts en devenir !

beaux-vin blog déguster vin débutant

Jambes grasses, corps lourd, une bonne structureQuand j’entends ça, j'ai l'impression d'écouter un copain me parler de sa dernière conquête sur un site de rencontre. Mais non, c'est tout simplement la description que l'on peut faire d'un vin.

Pour beaucoup de monde, la plupart des gens dans le monde du vin sont péteux et utilisent un vocabulaire compliqué pour se mettre en valeur. Alors, comment faire pour apprécier un vin sans avoir à relever le col de son polo et habiter Versailles, Paris west side ? Voici 7 conseils qui peuvent vous être utiles.

1. Ne pas avoir honte de ne pas être un « super dégustateur »


beaux-vin blog déguster vin débutant

 
Ce n'est pas parce que vous buvez du café chaque matin que vous pouvez être une super star de la dégustation de café. C'est exactement la même chose pour le vin ! Pas d'inquiétude si vous ne trouvez pas le goût de pipi de chat ou de pétrole que votre voisin de table a trouvé. Chacun a ses propres goûts et sentir des arômes différents dans un même vin est tout à fait normal. Pour commencer, portez votre attention sur quatre caractéristiques : les tanins, l'alcool, l'acidité et les arômes de fruit.

2. Pour faire tourner le vin dans votre verre comme un pro, utilisez votre coude 


Faire tourner le vin dans votre verre permet de développer ses arômes. Si vous êtes maladroit comme moi, envisagez de faire tourner le vin en posant le verre sur la table et en décrivant des cercles. Cette technique peut sauver votre belle chemise blanche du dimanche chez la belle famille. Si vous êtes aventureux et voulez montrer à belle maman ou beau papa que vous êtes quelqu'un qui s’y connaît, faites de petits cercles avec votre coude plutôt que d'utiliser votre poignet.

3. La dégustation c'est sentir des arômes, donc préparez votre nez et utilisez-le correctement


Inutile de laisser votre nez au-dessus du verre et de se mettre en hyperventilation, faite des passages brefs en alternant narine gauche et droite. Les deux narines n'ont pas la même sensibilité au cours de la journée donc autant utiliser celle qui est la plus développée au moment de déguster votre vin.

4. Faites l'acquisition d'une carafe à vin et de verre INAO


Un vin rouge ou blanc a souvent besoin d'être un peu bousculé pour se révéler et c'est d'autant plus vrai pour les vins du Sud. Mais attention pas touche à la carafe quand il s'agit de Pinot Noir! 

Il est franchement inutile d'acheter un aérateur à vin. Leur efficacité n'est que très limité et même des œnologues ont du mal à trouver la différence entre un verre de vin non aéré et un verre aéré par ce genre de gadget donc conserver vos 15 € (minimum) pour vous acheter une bonne bouteille de vin !

5. Essayez de déguster des vins à différentes températures


La plupart des gens se loupent sur la température du vin et cela affecte énormément la dégustation. Je vous invite à relire l'article sur les règles de la dégustation et faire une expérience toute simple chez vous en dégustant un même vin à différentes températures pour bien comprendre les conséquences sur la dégustation: mettez un verre de vin dans le congélateur, un autre dans le frigo et le troisième à température ambiante. 

Je vais faire une petite précision avant qu'on intente un procès contre moi, il faut éviter de laisser vos verres toute la nuit, sinon vous aurez une glace dans votre congélo !

6. Et si vous sortiez un peu des sentiers battus


Au lieu de se contenter du cépage ou de la région à la mode pourquoi ne pas découvrir d'autres vins ? Regardez sur la carte de cet article pour vous rendre compte des possibilités énormes qui se présentent à nous. Si vous n'avez bu que des Chardonnay de bourgogne, dégustez le même cépage d'un pays du « Nouveau Monde » et vous verrez que ça n'a rien à voir !

7. Votre goût est le meilleur critique


Je ne pense vraiment pas que vous allez arrêter de manger votre plat favori parce que quelqu'un d'autre le déteste. C'est exactement pareil pour le vin. Ce n'est pas parce que Parker ou un autre critique a mis une mauvaise note à un vin qu'il est forcément mauvais, mais simplement qu'il n'est pas à son goût. Il en va de même pour le prix, n'ayez pas honte d'aimer un vin pas cher s'il est à votre goût. Ce n'est pas parce qu'un vin est cher qu'il est bon et inversement.

Buvez avec modération ce que vous aimez et profitez de ce petit plaisir, voilà l'essentiel à retenir. Comme Conan profitez des petits plaisirs de la vie !
 


8. Vous voulez passer pour un pro à n'importe quel prix ?


Si vous êtes prêt à pactiser avec le diable pour devenir un professionnel du vin en quelques secondes, il existe quelques solutions qui s'offrent à vous, et sans avoir à vendre votre âme !

J'ai écrit un article sur les différentes applications pour smartphone. Il vous suffit de lire cet article, télécharger celle qui vous intéresse, d'être discret et le tour est joué ! Plus besoin de cacher votre wingman sous la table pour qu'il vous souffle les réponses.

Une autre solution est d'utiliser un pipotron. Pipotron, quésaco ? C'est tout simplement un générateur de phrase aléatoire pouvant s'adapter à toutes les situations. Grâce à cet outil vous pourrez facilement devenir politicien, philosophe, poète... et dégustateur de vin grâce au Château Loisel ou au « pipotron du vin » sur Iphone. Je me demande souvent si les contre-étiquettes des bouteilles de vin ne sont pas écrites grâce à cet outil.

Jean-Nicolas Mouretin