dimanche 16 août 2015

Comment vaincre la gueule de bois ?

Je n’aurais de cesse de répéter que le vin et les autres alcools doivent être consommés avec modération, mais on n’est jamais à l’abri d’une soirée trop arrosée. Si ta soirée de la veille se résume par être déchiré, murgé, pinté, être rond comme une queue de pelle – le Français est fascinant pour le nombre d’expressions que l’on a pour une même situation – et que le lendemain tu es fatigué, nauséeux et avec un mal de crâne comme jamais, lis attentivement cet article.



L'effet de l'alcool sur votre corps

L’alcool est un diurétique naturel, ce qui signifie que vous allez avoir envie de pisser après avoir bu une bière. L’alcool une fois consommé, va bloquer la sécrétion d’une hormone portant le doux nom de vasopressine, dont l’un des rôles est de servir d’antidiurétique. Elle aide les reins à faire leur boulot de filtration et d’absorption de l’eau. Résultat, le rein est à la ramasse, met ses pieds en éventail et ne fait plus son boulot, laissant passer l’eau qui part faire son petit bonhomme de chemin dans la vessie. Vous savez maintenant pourquoi il y a une queue interminable devant les toilettes des bars.

Le volume d’eau contenu dans votre corps va donc se réduire considérablement au fur et à mesure de la soirée et l’organisme va chercher l’eau là où il y en a. En dernier recours, il va faire son marché dans votre boîte crânienne, vous savez la partie de votre corps qui contenait un cerveau avant de trop boire ? Sans eau, les cellules de votre crâne vont se contracter et c’est à partir de ce moment-là que l’on sent que ça tire… je vous le donne en mille, c’est le début de la migraine !

Mais la petite aventure de l’alcool ne s’arrête pas là. Il va aussi jouer avec votre foie. Ce dernier est capable de traiter 90 % de l’alcool consommé et le transforme en éléments assimilables par l’organisme et jette le reste. Quand vous consommez trop d’alcool, votre foie va avoir du boulot jusqu’à l’épaule et va fabriquer de l’éthanal à ne plus savoir qu’en faire. Pour information, l’éthanal est un composé hyper mauvais pour le corps ! Le deuxième copain de l’alcool entre en jeu, pour éliminer ce trop-plein d'alcool que le corps n'arrive pas à traiter, il va falloir mettre la tête sur la cuvette si vous en avez encore les moyens.

beaux-vin blog actualité vin eviter gueule de bois


Le goût, la couleur, l’odeur de votre boisson favorite sont le résultat d'impuretés chimiques. Dans ces impuretés, on retrouve bien entendu de l’éthanal, mais aussi de l’acétone. Vous savez l’acétone, le produit qu’on utilise pour enlever le vernis ? C’est hyper mauvais et on en boit !


Vous allez me dire « oui, mais nous la science on s’en fout, on ne veut plus avoir mal à la tête le lendemain ! ». On y vient…

Comment faire pour aller mieux après une gueule de bois


 
Si vous avez bien suivi ce que je vous ai expliqué plus haut, vous aurez compris que le plus important c’est de beaucoup boire le lendemain… de l’eau évidemment. Boire de l’alcool pour soigner de l’alcool c’est comme vouloir se faire mordre une deuxième fois par un cobra pour ne pas mourir de la morsure du précédent.

gueule de bois vin alcool blog vins beaux-vins


J’ai souvent vu des gens sortir du paracétamol après une soirée pour éviter d’avoir mal à la tête « bah oui, le paracétamol c’est pour lutter contre le mal de tête »… et oui, mais non. Le paracétamol passe par le même canal que l’alcool et est synthétisé par le glutathion, un puissant antioxydant produit par l’organisme. Si les réserves de glutathion se sont épuisées, le paracétamol aura pour effet non pas de vous réduire le mal de tête, mais plutôt de vous faire des lésions au foie et sur les membranes de ses cellules, qui se nécrosent.

Le risque le plus important est de faire une intoxication médicamenteuse et de développer une insuffisance hépatique aiguë, qui peut provoquer LA MORT, à moins d’une rapide et miraculeuse greffe du foie. D’après une étude réalisée en 2010 en France, 92 % des cas d’hépatites aiguës sont dus à l’utilisation de paracétamol après une gueule de bois.

Au pire, vous pouvez prendre de l’aspirine ou de l’ibuprofène qui vont agir sur votre mal de tête, mais qui comporte tout de même un petit plus – sinon c’est trop simple — : augmenter votre gastrite donc vous décalquer l’estomac.

Quelques règles simples à mémoriser pour éviter la gueule de bois :

  • Boire beaucoup d’eau pour se réhydrater 
  • Éviter les boissons trop acides (café, jus de pamplemousse) 
  • Manger des aliments protéinés non gras (jambon, poulet, banane)
  • Faire une activité physique même minime, rester allonger ne fait que prolonger la gueule de bois donc mettez vos chaussures et allez marche
  • PAS DE PARACÉTAMOL !
  • Ne buvez pas trop la prochaine fois

Jean-Nicolas Mouretin

Cet article vous a plu ? Vous le trouvez utile ? Rejoignez la communauté Facebook de ce blog vin pour rester informé de la sortie des prochains articles !