mercredi 3 juin 2015

Panda ? Vous avez bien dit panda ?

Quand Koala rime avec vin

Vous êtes-vous déjà retrouvé à apprécier un vin blanc fruité, sucré et avec des notes de noix de coco ? (ex. Riesling) Je suis sûr que oui !
Sans le savoir, vous avez eu le privilège de goûter un composant de l'urine de koala.

Quelques explications s'imposent :

En 1996, une équipe de scientifiques est arrivée à isoler un composant du vin décrit comme une « intense et agréable odeur de noix de coco ». Le terme œnologique propre à cet arôme est « Whisky-lactone ». Ce composé aromatique, né de l'élevage du vin en fût de chêne, peut donner au vin des arômes de noix de coco, mais aussi de cuir ou de terre.
Mais ce n'est pas la première fois que des scientifiques arrivent à isoler cette substance. En 1975, des chercheurs étaient arrivés à isoler la même formule chimique dans l'urine de koala.

Ne vous inquiétez pas, il s'agit de deux isomères différents. Cela signifie qu'ils ont la même quantité d'atomes, mais la structure est différente. Le goût de noix de coco de votre vin préféré, même très prononcé, ne peut donc pas être assimilé à de l'urine de koala.

Si vous souhaitez réaliser une comparaison olfactive et gustative de l'urine de koala et d'un Riesling, pensez à contacter Beaux-vins rapidement.

Source

beaux-vin blog actualité vin panda

Et n'oubliez pas! Retrouvez-nous sur la page Facebook du blog vin Beaux-vins pour encore plus de contenu exclusif, n'hésitez pas à m'y proposer une question que vous vous posez sur le vin.